Crossfit Games: ce qu’il faut savoir sur le sport phénomène

Une salle de crossfit - AFP
Une salle de crossfit - AFP

Des corps de bodybuilders lancés à toute allure. La ville de Madison (Wisconsin, Etats-Unis) reçoit, à partir de ce mercredi et jusqu’à dimanche, la 16e édition des Cross Fit Games, plus grande compétition du genre au monde. Elle sera diffusée en direct et en clair sur la chaîne Twitch de RMC Sport avec les commentaires de Lemuel Dufez, accompagné d’experts. Et le programme sera musclé pour le gratin de cette discipline mêlant haltérophilie, gymnastique, exercices cardio à travers des dizaines d’ateliers variés.

Les participants débuteront, par exemple, mercredi par une série de 75 toes-to-bars (monter les pieds à la hauteur des mains sur une barre de traction), cinq tours d’un mile en vélo (8 kilomètres), 75 chest-to-bar pull-ups (monter le buste au-dessus de la barre de traction) avant de conclure par cinq nouveaux tours en vélo. Les concurrents alterneront les épreuves individuelles et celles en groupe pendant cinq jours. Un Français y prendra part: Willy Georges, ancien joueur de rugby professionnel formé à Lyon reconverti dans le CrossFit depuis 2015 après une blessure à la main (alors qu’il évoluait en Fédérale 1 avec Hyères-Toulon).

"J’ai commencé dans une salle, une box en langage Cross Fit, près de Toulon, confiait-il en 2017 à Vosges-Matin. J’ai tout de suite adhéré. Pour moi, cette discipline est un moyen d’être en bonne condition physique, en bonne santé. Comme le niveau est très élevé, j’ai abandonné le rugby." Il est numéro un français et porte-étendard de cette association de sports qui connaît un essor ininterrompu en France, deuxième pays au monde en nombre de pratiquants. Ils étaient 200.000 en 2017 - certainement plus aujourd’hui - à s’adonner à cette pratique venue des Etats-Unis qui en compte des millions à travers la planète.

Un secteur en pleine expansion

Le secteur prospère sur le marché de fitness où il a révolutionné les codes. En 2016, il pesait quatre milliards de dollars avec des projections de croissance à 20% par an. Il n'est pas récent puisque sa naissance date de 1970 par l’Américain Greg Glassman. Il est devenu une marque déposée en 2001, distribuant des licences pour ouvrir des salles (des box) à travers le monde entier. Le modèle dépoussière le mythe de l’haltérophile seul devant sa glace admirant sa musculature. Il suit une routine quotidienne (Workout of the Day), se pratique en groupe dans une sorte d’émulation collective gonflée par une musique motivante.

Les "forçats" louent ce cercle vertueux entre bien-être et travail de l’endurance, du développement musculaire, de la souplesse, de la puissance et la coordination. A partir de ce mercredi, les meilleurs crossfiteurs repousseront plus loin encore leurs limites physiques et mentales à la manière de décathloniens d’un genre nouveau sous forme de circuit, avec des répétitions de mouvements qui peuvent servir dans la vie courante. Rendez-vous à 15h sur la chaîne Twitch de RMC Sport de ce mercredi jusqu’à dimanche.

La programmation de l’événement sur la chaîne Twitch RMC Sport

Mercredi 3 août: 15h30 - 4h (heure française) Vendredi 5 août : 15h30 - 2h Samedi 6 août: 14h30 - 3h30 Dimanche 7 août: 15h30 - 23h

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles