La Croix Hebdo publie une enquête sur les sortants de prison condamnés pour terrorisme

© JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

C’est un sujet pourtant d'actualité dont on parle peu : les sortants de prison. Autour de l’année 2015, il y a eu de nombreuses condamnations, notamment pour association de malfaiteurs terroristes . Avec des peines de prison de six, sept ou huit ans de prison. C’est donc en ce moment qu’il y a de nombreuses sorties de prisons : 150 libérés ces deux dernières années. Et on en comptera une centaine rien que pour l’année 2022. La Croix Hebdo a donc voulu s'intéresser au défi sécuritaire que ces sortants de prison représentent.

"Un sujet décisif"

"Ce qui est assez cornélien, vu la gravité des actes pour lesquels ils sont poursuivis et la gravité de leur engagement violent et radical, est de savoir comment on peut s'assurer que ces gens ne récidivent pas, sans pour autant empêcher leur réinsertion. La France n'a pas opté pour un Guantánamo à la française, ces personnes seront un jour ou l'autre libérées, sauf pour les cas très spécifiques comme celui de Salah Abdeslam . La question de savoir comment se passe ensuite leur surveillance, leur réinsertion. C'est un sujet décisif", explique au micro d'Europe 1 Marie Boëton, co-auteure du dossier.

>> Retrouvez Philippe Vandel et Culture-Médias tous les jours de 9h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

Le directeur de l’administration pénitentiaire souligne d’ailleurs qu’il y a aujourd’hui plus de sortants terroristes que d’entrants. Preuve que le défi est bien là. Comment garder une surveillance tout en acceptan...


Lire la suite sur Europe1