Croissance, rappel et message aux non-vaccinés: les voeux de Boris Johnson aux Britanniques

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Boris Johnson
    Boris Johnson
    Premier ministre du Royaume-Uni depuis 2019
Le Premier ministre britannique Boris Johnson à Londres.  - Frank Augstein © 2019 AFP
Le Premier ministre britannique Boris Johnson à Londres. - Frank Augstein © 2019 AFP

Sa gestion du Covid-19 est - de longue date - critiquée, son gouvernement connaît des dissensions, son image a été écornée par plusieurs controverses médiatiques, et le discrédit qui l'entoure dans l'opinion fait songer les conservateurs à le remplacer: la fin d'année a été pour le moins chaotique pour Boris Johnson. Pourtant, au moment d'adresser ses voeux à ses concitoyens dans un message posté sur Twitter dès ce vendredi après-midi, le Premier ministre est apparu triomphant.

Se faire vacciner comme "bonne résolution"

"Il y a une chose qu'on peut dire avec certitude: notre situation ce 31 décembre est sans conteste meilleure que celle dans laquelle nous étions l'an dernier", a-t-il déclaré dans cette vidéo captée dans le jardin du 10, Downing Street. Même s'il a pointé les "épreuves" placées sur la route des Britanniques par "le sort" et "Omicron en particulier", ainsi que "les chiffres qui grimpent dans les hôpitaux", le chef du gouvernement s'est félicité du tableau économique: "Ce pays a la croissance économique la plus rapide du G7. Les chiffres de l'emploi sont aujourd'hui meilleurs qu'avant la pandémie."

"Il y a une raison, une raison qui surpasse tout, pour expliquer comment le Royaume-Uni a pu se maintenir comme la société et l'économie la plus ouvertes de tous les pays européens: le peuple britannique a répondu héroïquement, de lui-même, et dans des dimensions presque incroyables à l'appel à se faire vacciner", a-t-il lancé, assurant que le "rythme de la campagne de rappel" avait même été "doublé".

Boris Johnson s'est alors tourné vers les non-vaccinés, les adjurant à s'acquitter de leur piqûre, soulignant par un trait d'humour: "Faites-en votre bonne résolution. C'est beaucoup plus facile que de perdre du poids ou de tenir un journal."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles