Croissance : «Le quoi qu'il en coûte a été efficace mais il laisse une dette importante»

·1 min de lecture

Selon les premières estimations de l'Insee, publiées ce vendredi 28 janvier, le PIB hexagonal a augmenté de 7% au cours de l'année écoulée . Si ce chiffre se confirme, ce serait la plus forte croissance annuelle enregistrée depuis 52 ans en France, et une des plus importantes d'Europe.

>> LIRE AUSSI - Le chômage a reculé de 12,6% en un an et a atteint son plus bas niveau depuis 2012

Plusieurs facteurs expliquent ce chiffre record. D'abord, l'année 2020 a été marquée par une chute record de 8% du PIB à cause du Covid-19. Donc la croissance lors de l'année 2021 a effectué un rattrapage mécanique de cette chute. Mais les chiffres révélés par l'Insee ce vendredi dépassent toutes les prévisions. Cela montre que l'économie française repart fort.

Une croissance tirée par la consommation des ménages et les investissements

"Cette croissance est historique. Comme 2020 avait été historique à la baisse", analyse Matthieu Plane, économiste à l'OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) et invité d'Europe Midi ce vendredi. "La croissance a été plus forte que prévu parce que le redémarrage a été plus rapide. Depuis un an et demi, la France s'en sort un peu mieux que les grands pays européens. Cela veut dire qu'il y a une gestion économique et sanitaire plus performante."

>> LIRE AUSSI - Rapport d'Oxfam : la crise sanitaire a-t-elle vraiment enrichi les plus riches ?

Cette forte croissance s'explique également par le fort soutien dont ont bénéficié les entreprises...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles