Croissance : les pays riches et des économies pauvres vont faire le grand écart, alerte la Banque mondiale

·1 min de lecture

La Banque mondiale dresse un état très contrasté de l'économie mondiale, qui va signer en 2021 sa plus forte croissance en 80 ans, après certes un effet de base très favorable lié à la crise du Covid-19. "Les économies avancées vivent leurs meilleurs jours", mais les pays à faible revenu "les pires", alors que le tiers-monde manque de vaccins, souligne l'institution... L'institution de Washington a relevé de 1,5 point à 5,6% sa prévision de croissance mondiale 2021, tirée par un fort rebond de "quelques économies majeures" avancées dont les Etats-Unis. De leurs côtés, les économies émergentes et en développement vont enregistrer une croissance de 6%.

En théorie, "c'est plutôt (un taux) impressionnant", a réagi Ayhan Kose, vice-président de la Banque mondiale au cours d'un entretien avec l'AFP. "Mais c'est que la Chine joue un rôle important", avec une croissance attendue de 8,5%, explique l'économiste. Hors Chine, la croissance de ces pays ne sera plus que de 4,4% et si l'on prend uniquement les pays à bas revenus, la croissance tombe légèrement au-dessous de 2%, a-t-il détaillé.

>> A lire aussi - Bourse : pourquoi une croissance trop forte pourrait provoquer un krach

La Banque mondiale a amélioré les prévisions pour presque toutes les régions et pays, exception faite des pays à faible revenu. Les décideurs doivent garder à l'esprit qu'il est "absolument essentiel de vacciner rapidement et de vacciner partout, pas seulement dans les économies avancées". La vaccination a pris trop (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Face aux cyberattaques, les grandes puissances déclarent la guerre aux hackers
La Chine profite de la crise du Covid pour accroître la pression militaire sur la Malaisie
GAFAM : les collectivités doivent-elles refuser la création d’entrepôts Amazon ?
Emploi : le Royaume-Uni face à “l'une des pires pénuries de main d'oeuvre dans le monde", craintes sur la croissance
En Norvège, les ventes d’alcool explosent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles