Croissance : Emmanuel Macron réclame un new deal pour l’Afrique afin qu’elle ne soit pas “distancée”

·1 min de lecture

Alors que la croissance africaine a été plombée par la crise du Covid-19, notre président monte au créneau. 30 dirigeants, dont Emmanuel Macron et le président de l'Afrique du Sud, appellent à un "New Deal" (une nouvelle donne). Cet appel a été cosigné par de nombreux dirigeants européens et africains, comme ceux de Côte d'Ivoire, de Tunisie et d'Egypte, mais aussi les princes héritiers saoudien et émirati Mohammed Ben Salman et Mohammed Ben Zayed. "Si le choc sanitaire est à ce jour mieux maîtrisé (en Afrique) qu'ailleurs, il pourrait cependant y être plus durable, profond et déstabilisateur pour l'ensemble de la planète", avertissent-ils.

"Alors que le Fonds monétaire international (FMI) estime que les pays africains auront besoin de 285 milliards de dollars (234 mds d'euros] de financements additionnels d'ici à 2025, il n'existe ni plan de relance, ni mécanisme de création monétaire en vigueur pour mobiliser de telles ressources", s'inquiètent-ils. De ce fait, "l'Afrique ne lutte pas à armes égales face à la pandémie". Si des efforts ont été engagés pour la vaccination, notamment avec le programme Covax, "un investissement massif" est nécessaire "dans la santé, l’éducation et la lutte contre le changement climatique" en Afrique, selon la tribune. Qui appelle à "sanctuariser ces dépenses sans remettre en cause celles de sécurité et le financement des infrastructures, et sans retomber dans un nouveau cycle de surendettement".

>> A lire aussi - Algérie, Maroc, Tunisie... de plus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quatre candidats pour le rachat des Girondins de Bordeaux
La Marine iranienne annonce le naufrage d'un navire en mer d'Oman
L'Australie en quête d'un plan B en cas d'échec du "contrat du siècle" sur les sous-marins avec la France
Covid-19 : l'Algérie entrouvre ses frontières, plus d'un an après leur fermeture
La Chine développe un bombardier furtif équipé de missiles nucléaires

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles