La Croatie choisit le Rafale français pour moderniser ses forces armées

·3 min de lecture

La Croatie a annoncé, vendredi, qu'elle achèterait 12 avions de combat Rafale d'occasion à la France pour moderniser son armée de l'air, au détriment des offres américaines, israéliennes ou suédoises. Une commande de près d'un milliard d'euros.

La Croatie a choisi le Rafale français pour moderniser ses forces armées, a annoncé, vendredi 28 mai, le Premier ministre croate, Andrej Plenkovic.

Il s'agit de la plus importante commande d'armement de l'ancienne République yougoslave depuis la guerre d'indépendance dans les années 1990, puisqu'elle se chiffre à près d'un milliard d'euros.

Les 12 avions de chasse Rafale d'occasion construits par Dassault Aviation étaient en compétition avec des F-16 américains neufs, des F-16 d'occasion israéliens et des Gripen suédois neufs.

Le Premier ministre Andrej Plenkovic a expliqué que l'offre française à 999 millions d'euros était la meilleure pour un chasseur considéré "comme l'un des meilleurs du monde". "Pour le meilleur prix, la Croatie obtient l'avion le mieux coté et le mieux équipé", a-t-il déclaré en conseil des ministres.

Selon les médias croates, l'accord porte sur les avions, la formation des pilotes et les armements des appareils. Les chasseurs remplaceront des MiG russes.

"Un choix résolument européen"

La Croatie a décidé de privilégier pour ce marché un autre pays membre de l'Union européenne dans laquelle le pays des Balkans est entré en 2013, quatre ans après son adhésion à l'Otan.

Une décision qui "illustre le renforcement des liens stratégiques entre la France et la Croatie", s'est félicitée, vendredi, la ministre française des Armées, Florence Parly.

Après la Grèce, qui a acquis 18 Rafale en janvier, "le fait qu'un pays européen choisisse l'offre d'un autre pays européen est un signe fort qui dépasse le symbole", estime la ministre dans un communiqué, se réjouissant d'un "choix de souveraineté, résolument européen".

Pour Florence Parly, "cette dynamique confirme l'excellence de l'offre française dans les domaines technologiques de pointe".

Le fleuron de l'aéronautique de défense française, entré en service en 2004 dans l'armée nationale, a longtemps eu du mal à s'exporter, mais connaît du succès à l'étranger depuis quelques années, avec des commandes passées par l'Égypte, le Qatar, l'Inde ou la Grèce.

La Croatie est le deuxième pays de l'Otan après la Grèce à décider de se doter de l'avion français.

Le contrat doit être signé cette année et les six premiers appareils sont attendus en Croatie en 2024, selon les médias croates.

Le ministère français, quant à lui, explique que le produit de la vente de Rafale à Zagreb sera "utilisé pour améliorer la disponibilité et renforcer la préparation opérationnelle de l'armée de l'Air et de l'Espace".

Le contrat, selon le ministère, "prendra la forme d'un accord de gouvernement à gouvernement dont la signature pourrait intervenir dans quelques mois, permettant la livraison des premiers Rafale dès 2023".

Avec AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles