De ses critiques de Macron à son "licenciement" : la rupture entre Ségolène Royal et le gouvernement en sept actes

franceinfo

"J’ai choisi sans hésiter de garder ma liberté de parler", écrit Ségolène Royal, mercredi 15 janvier. L'ambassadrice des pôles annonce ainsi sur Facebook qu'elle va être "licenciée". Franceinfo revient sur deux mois et demi de tensions entre l'exécutif et l'ancienne ministre de l'Environnement. Deux mois et demi pendant lesquels Ségolène Royal a multiplié les critiques contre la réforme des retraites, tandis que le gouvernement tentait de l'appeler à la réserve. Son départ doit être acté le 24 janvier en Conseil des ministres, selon une information de France Inter.

Acte 1. Ségolène Royal critique des "réformes tous azimuts"

Ségolène Royal ouvre les hostilités le 3 novembre. Elle critique des "réformes tous azimuts, dont les Français ne comprennent plus la cohérence". Les Français souffrent d'"un sentiment d'abandon absolument réel", selon elle.

Elle attaque la réforme des retraites à venir, et déplore la crise que traverse actuellement le système de santé, "trésor qu'il faut préserver". Au sujet des "gilets jaunes", elle commente : "Le désordre qui est en France depuis un an doit prendre fin, il faut calmer les choses, il faut rassurer les Français, il faut remettre les réformes en (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi