Critiques de «Grey's Anatomy» : Katherine Heigl avait «raison à 100%», selon Ellen Pompeo

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Eric McCandless/Disney General Entertainment Content via Getty Images
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ellen Pompeo est revenue sur les déclarations qui avaient valu à Katherine Heigl de quitter «Grey's Anatomy», admettant que son ancienne collègue avait «raison à 100%».

En 2010, Katherine Heigl quittait «Grey's Anatomy», après avoir publiquement critiqué une ambiance de travail toxique. Dans son podcast «Tell Me » diffusé mercredi, Ellen Pompeo a donné raison à son ancienne collègue : «Je me souviens qu'Heigl avait parlé dans une émission des horaires de fou que nous faisions et elle avait raison à 100%. Si elle avait dit ça aujourd'hui, elle serait une héroïne. Mais elle était en avance sur son temps, elle a dit des choses à propos de nos horaires mais elle a été critiquée et qualifiée d'ingrate. Alors que la vérité est qu'elle était honnête à 100% et ce qu'elle a dit était parfaitement vrai. Elle a eu le courage de le dire, elle disait la vérité. Elle ne mentait pas !» Un soutien appuyé par Kate Walsh, qui a interprété Addison Montgomery dans la série médicale et son spin-off «Private Practice», invitée dans le programme de l'interprète de Meredith Grey : «Il n'y avait rien de normal, rien d'humain. C'était fait pour des machines, comme si nous étions une caméra ou un micro qui continue, continue, continue. Et cela ne mène à aucune habitude saine.»

Il y a trois ans, Ellen Pompeo avait déjà reconnu qu'il y avait «eu de sérieux problèmes de culture, de mauvais comportements, un environnement de travail très toxique » durant les dix premières saisons. Mais elle était restée malgré tout -«A 40 ans, où j'allais trouver autant d'argent? Je dois prendre soin de mes enfants»- une décision dont elle s'était félicitée : «Il y a eu des grands changements devant et derrière la caméra. C'est devenu mon objectif de faire quelque chose qui me rende heureuse et fière parce que nous avons eu tant de bouleversements pendant 10 ans.»

Des journées de 17 heures, un rythme "cruel et méchant"

En 2009,(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles