Ces critiques d'Elise Lucet après la mort d'un journaliste de BFMTV passent mal

Elise Lucet, ici en 2016, a fustigé les chaînes d'information en continu dans une interview sur France 5, le 5 juin 2022. (Photo: Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images)
Elise Lucet, ici en 2016, a fustigé les chaînes d'information en continu dans une interview sur France 5, le 5 juin 2022. (Photo: Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images)

La journaliste a fustigé les chaînes d'information en continu. Ces propos n'ont pas plus à BFMTV dont l'un des journalistes, Frédéric Leclerc-Imhoff, est décédé en Ukraine.

TÉLÉVISION - Des propos qui ne passent pas. Dans une interview donnée à France 5 dimanche 5 juin, la journaliste d’investigation Élise Lucet a vivement critiqué les chaînes d’information en continu. Ces déclarations (même si elles suivaient un hommage à Frédéric Leclerc-Imhoff) ont été mal reçues par BFMTV, dont l’un des journalistes est décédé en Ukraine une semaine auparavant.

Invitée de l’émission Revu qui se focalise l’actualité de la semaine écoulée, la présentatrice Pascale Clark a demandé à Élise Lucet si elle regardait CNews. “Je vais être tout à fait honnête. Je ne regarde quasiment jamais les télés d’info en continu, a-t-elle répondu. Aucune. Vraiment. Même pas franceinfo”, le canal de France Télévisions, pour qui elle travaille.

“Je n’ai pas le temps et ça me saoule! Il y a un côté où on vous maintient comme ça, en haleine. Pour moi, un journaliste, ce n’est pas quelqu’un qui a un micro, comme ça, et qui parle devant une caméra”, a-t-elle fustigé, mimant un reporter avec son micro.

“Respectons sa mémoire”, appelle Marc-Olivier Fogiel

Ces propos, tenus tout juste une semaine après la mort du journaliste caméraman Frédéric Leclerc-Imhoff en Ukraine, n’ont pas été du goût de BFMTV qui employait le journaliste.

”‘Un journaliste, c’est quelqu’un qui va sur le terrain, qui va rencontrer des gens, qui va prendre des risques quand il va aller en Ukraine’. Comme Frédéric Leclerc-Imhoff de BFMTV, qui l’a payé de sa vie il y a une semaine. Respectons sa mémoire”, a réagi Marc-Olivier Fogiel, directeur général de la chaîne.

Le reporter Patrick Sauce a écrit un tweet très similaire, où il cite directement Élise Lucet et dénonce son “indécence”. Ce message a été retweeté par Hervé Béroud, le directeur de l’information et des sports d’Altice médias, qui détient BFMTV.

Elise Lucet envoie “tout son courage à la famille” de Frédéric Leclerc-Imhoff


Elise Lucet a fait ces déclarations dans la deuxième partie de l’émission. Dans les premières minutes de l’interview, elle a tenu a revenir sur la guerre en Ukraine qui fait les gros titres depuis 103 jours. Elle a alors eu un mot pour Frédéric Leclerc-Imhoff, et tous les journalistes morts sur le terrain. “Il y 8 journalistes qui ont été tués. Quelle que soit leur nationalité. Évidemment Frédéric Leclerc-Imhoff ça nous a beaucoup touché. J’envoie tout mon courage, ma force à sa famille, ses proches, ses confères et consœurs. (...) Ce sont des gens qui ont beaucoup de courage”, a-t-elle souligné.Et la journaliste de Cash Investigation de poursuivre: “Quand on me dit ‘ah madame Lucet vous avez du courage’... Attendez vous avez vu ces gens là sur le terrain? C’est autre chose, ils risquent leur peau.” Parmi les autres journalistes morts en Ukraine se trouvent le Franco-irlandais Pierre Zakrzewski, victime d’une fusillade en mars et le photo-journaliste américain Brent Renaud qui a perdu la vie le 13 mars dernier, alors qu’il circulait en voiture avec un collègue.À voir également aussi sur Le Huffpost: “Cash Investigation”: 5 erreurs qui trahissent les invités d’Élise Lucet

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

VIDÉO - Maxime Brandstaetter et Oksana Leuta, reviennent sur les conditions du reportage lors duquel notre collègue a perdu la vie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles