Critiqué par Yannick Jadot, Bruno Le Maire refuse d'être le "pangolin de l'année"

Agacé par les critiques de Jadot, Le Maire refuse d'être le

Le ministre de l'économie a jugé que les critiques de l'eurodéputé écologiste sur la verticalité du gouvernement étaient infondées.

POLITIQUE - La comparaison n’est peut-être pas des plus judicieuses en pleine pandémie. Invité de “Vous avez la parole” ce jeudi 4 juin, Bruno Le Maire s’est défendu d’être le “pangolin de l’année”, alors qu’il était assailli de critiques par Yannick Jadot sur la gestion de la crise économique provoquée par le Covid-19. 

Sur le plateau de France2, l’eurodéputé écologiste a notamment reproché au ministre de l’Économie la stratégie trop verticale du gouvernement, accusé d’ignorer les remontées du terrain. En guise d’exemple, il a cité le cas de la région Occitanie qui compte “40% de l’emploi dans l’aéronautique”, affirmant que sa présidente n’avait pas été consultée par le ministre sur le plan de soutien pour ce secteur qui doit être dévoilé prochainement. “C’est quand même extraordinaire de ne pas travailler avec ceux qui se coltinent la réalité au quotidien”, s’est exclamé Yannick Jadot. 

Mais Bruno Le Maire a démenti ses critiques, osant par la même occasion une comparaison avec le pangolin, ce mammifère suspecté d’être le vecteur de transmission du coronavirus à l’homme. “Ce serait extraordinaire, ce serait scandaleux mais, pardon, je ne suis pas un pangolin de l’année”, a répliqué Bruno Le Maire, qui a refusé ainsi des critiques qu’il estime injustifiées.  

J’ai vu madame Carole Delga (la présidente de la région Occitanie, NDLR) il y a 2 jours sur l’aéronautique. (…) Je ne peux pas accepter que vous disiez qu’on ne consulte pas les élus locaux”, a-t-il assuré. 

Cette comparaison avec le pangolin a cependant provoqué un moment de flottement sur le plateau: “Je ne suis pas certain que ce soit un bon mot”, a lancé Yannick Jadot. La phrase n’est...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Ce contenu peut également vous intéresser :