Critique des médias, attaques sur Macron... On a lu "Crépuscule", le livre "censuré" de Juan Branco

Clément Parrot
Souvent présenté comme l'avocat des "gilets jaunes", l'ancien candidat de La France insoumise aux législatives signe un pamphlet ciblant avant tout Emmanuel Macron. Le livre, sorti fin mars, est devenu un succès d'édition en quelques semaines.

"J'ai rarement vu un phénomène d'ostracisation aussi massif et marqué." Le 11 avril, sur Twitter, Juan Branco reproche aux grands médias une censure de son ouvrage Crépuscule (Au diable Vauvert, Massot Editions, 19 euros), publié le 21 mars. Cet avocat de 29 ans au CV très fourni s'est impliqué ces dernières semaines dans le mouvement des "gilets jaunes", en assurant notamment la défense d'un des leaders du mouvement, Maxime Nicolle.

Avec Crépuscule, le conseiller juridique de WikiLeaks et Julian Assange signe un virulent pamphlet, une charge en règle contre le "système", qui s'attaque notamment aux liens supposés entre Emmanuel Macron, "l'oligarchie" et les médias. "Ils ne sont pas corrompus, ils sont la corruption" : le bandeau jaune placé au pied du livre annonce la couleur.

Une publication dans la douleur

Denis Robert, qui a signé la préface de ce Crépuscule, revient sur la genèse du projet : "Il m'a demandé de lire le PDF. J'ai trouvé ça incroyablement fort et en même temps complètement nul. Les phrases à rallonge avec plusieurs propositions relatives, ce n'est pas mon truc. Mais il y avait une qualité : il faisait la synthèse de plein de choses que je n'avais jamais connectées." Le journaliste d'investigation, à l'origine notamment des révélations de l'affaire Clearstream, aide donc le jeune homme à trouver un éditeur, non sans mal. "Cela m'a vraiment perturbé. J'ai vu des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi