Critiquée par Rose McGowan, Natalie Portman lui répond

Aux Oscars, Natalie Portman est apparue avec une cape sur laquelle le nom de certaines réalisatrices, comme Mati Diop et Greta Gerwig, avait été brodé en "clin d'œil" pour leurs "films incroyables". (Photo: Steve Granitz via Getty Images)

POLÉMIQUE - La tenue de la discorde. Accusée d’hypocrisie par Rose McGowan après être apparue aux Oscars dans une tenue Dior, sur laquelle étaient brodés les noms des réalisatrices snobées par la cérémonie, Natalie Portman prend la parole. 

Ce jeudi 13 février, l’actrice de “Black Swan” a partagé un communiqué, relayé dans son intégralité par plusieurs sources comme Deadline, pour se défendre. Elle insiste sur le fait que la cape en question se voulait surtout être un “simple clin d’œil” aux “films incroyables” de ces metteuses en scène. Elle n’a voulu, en aucun cas, accaparer l’attention sur elle ni leur voler la vedette. 

Natalie Portman est d’accord avec Rose McGowan. Ça ne lui a pas demandé beaucoup de courage. “Le courage est un terme que j’associe plus à des actions comme celles des femmes qui ont témoigné contre Harvey Weinstein ces dernières semaines, sous une pression incroyable”, concède celle-ci. 

Dénoncer le plafond de verre

Elle poursuit: “Il est vrai que je n’ai fait que quelques films avec des femmes. Au cours de ma longue carrière, je n’ai eu la chance de travailler avec des réalisatrices que quelques fois.” Elle cite entre autres Marya Cohen, Mira Nair, Rebecca Zlotowski et Sofia Coppola.

L’actrice tient à rappeler qu’il est difficile, très difficile pour une femme de faire un film. Même quand elles y parviennent, elles se heurtent aux festivals qui refusent de leur ouvrir leurs portes, aux distributeurs frileux ou, comme lors de cette cérémonie des Oscars, aux institutions du cinéma qui ne prennent pas la peine de les récompenser.

“J’ai essayé, et je continuerai à essayer. Bien que je n’aie pas encore réussi, j’espère que nous entrons dans un nouveau jour”, conclut-elle.

Rose McGowan, dissidente 

Outre la cape de cette dernière, la 92e cérémonie des Oscars a été marquée par plusieurs prises de parole fortes en faveur de la parité. “Toutes les femmes sont des super-héroïnes”, lançaient sur scène Brie Larson, Sigourney Weaver et Gal Gadot. Tandis que la compositrice du “Joker” Hildur Gudnadóttir incitait les “femmes, mères et jeunes filles” à “faire entendre [leurs] voix”. 

Ce qui n’a pas été du goût de Rose McGowan. Son message ne portait pas seulement sur Natalie Portman. Il visait aussi toute une lignée d’actrices “qui jouent le rôle de femmes qui se soucient des autres femmes” sans pour autant faire preuve d’actes en faveur de l’égalité femmes-hommes. 

“Moi, je serai toujours là à faire entendre ma voix et à me battre pour le changement sans aucune compensation. C’est ça l’activisme”, conclut amèrement la victime d’Harvey Weinstein.

À voir également sur Le HuffPostCette campagne de Rose Carpet contre le sexisme montre que rien n’a changé

LIRE AUSSI :

"Parasite", sacré meilleur film aux Oscars, ressort au cinéma le 19 février

Aux Oscars 2020, ces Français repartis bredouilles nous racontent leur expérience dans "un autre monde"

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.