Cristiana Reali : pourquoi elle "culpabilisait" quand elle était en couple avec Francis Huster

·1 min de lecture

Le 8 mars dernier avait lieu une journée riche en symboles, celle consacrée aux droits des femmes. Une date d'autant plus importante à l'ère de la dénonciation des violences sexuelles, mais aussi de l'évocation de la charge mentale subie par les femmes. A l'occasion de cette journée, le magazine Télé Loisirs a accordé plusieurs pages aux femmes qui évoluent sur le petit comme le grand écran. Elles y dénoncent les inégalités, que ce soit sur leur temps de parole moyen (bien moindre que leurs collègues masculins), les stéréotypes attachés aux personnages féminins ou encore la difficulté de certains choix de carrière. C'est dans ce cadre que Cristiana Reali s'est livrée.

"Nous, les actrices, on arrive toujours deux heures avant les acteurs pour le maquillage, la coiffure, l'habillage. C'est aussi souvent nous qui sommes mises en avant pour la promotion. Et pourtant, on est moins payées qu'eux", déplore la comédienne de 55 ans. Elle explique ses choix de rôles, dictés par sa vie de famille. "Pendant des années, j'ai été en couple avec un acteur (Francis Huster - NDLR). Quand j'avais une proposition pour aller tourner en Roumanie, par exemple, je m'interrogeais beaucoup par rapport à nos deux filles (Elisa et Toscane, nées en 1998 et 2003 - NDLR). Lui ne s'est jamais posé ce genre de question. À aucun moment, il ne m'a empêchée de partir, mais c'est moi qui culpabilisais de les laisser."

Une petite pique, qui ne résume en rien la relation entre les deux acteurs. Bien que séparés depuis (...)

Lire la suite sur le site de GALA

« Des courbettes devant Montebourg » : Laurent Wauquiez cinglant avec les ténors de la droite
Avant Harry et Meghan, le prince Edward et Sophie de Wessex ont tenté l'émancipation... en vain
Meghan Markle enfoncée par sa demi-sœur : elle ne mâche pas ses mots
Meghan Markle livrée à elle-même chez les Windsor ? Cette main tendue qu'elle a refusée
Jean-Pierre Jouyet, très proche de François Hollande, décroche un poste en or