Cristaux, talismans... Celine Daoust ouvre (enfin) sa première boutique à Paris

Anne-Sophie Mallard

Un premier écrin installé rive gauche, au 8 rue de Grenelle, pensé à l'image de l'univers de la créatrice belge : feel-good, indépendant et empreint d'une énergie communicative qui fait du bien par les temps qui courent. L'occasion de s'offrir une visite guidée à la veille de l'ouverture et de revenir avec elle sur dix ans d'une aventure inspirante entre Bruxelles, Jaipur et maintenant Paris.

Rendez-vous est donné le 19 juin devant le pas de sa nouvelle porte. Paris n'en a pas encore totalement fini avec le déconfinement et pourtant, Celine Daoust est elle prête à ouvrir sa boutique dès le lendemain. Une grande première qui est tout naturellement tombée le jour du solstice d'été, comme un symbole d'une nouvelle ère tant attendue par la créatrice belge et son mari, qui avaient pourtant prévu ce jour pour le mois de mars.

Premier écrin parisien

La veille du confinement, cette dernière était d'ailleurs en train de jeter un dernier coup d'œil aux travaux et à son stock de bijoux, lorsque son fils l'a pressée de tout reprendre sous le bras pour rentrer le plus rapidement possible à Bruxelles. Depuis, ce n'est pas que la boutique qui était plongée dans un profond sommeil, mais tout l'écosystème de Celine Daoust. "Le plus dur pour moi, ce n'était pas mes boutiques, c'était la situation en Inde", se souvient-elle. "Je suis restée très proche de mes artisans et de mes amis là-bas, dont les business ont subi des pertes conséquentes." Car Jaipur pour Celine, c'est bien plus qu'un lieu de production, c'est une histoire d'amour et une rencontre quasi karmique.

Quelques mois après avoir donné vie à ses premiers bijoux en 2009, elle réalise qu'en plus de ne pas trouver à Anvers les pierres qu'elle recherche, elle se heurte également à d'autres obstacles et investit parfois toutes ses économies dans des (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Lancer une marque de bijoux en mars 2020 ? Le duo créateur de Viltier l'a fait
Six comptes Instagram inspirants qui repoussent les limites du bijou avant-gardiste
Et si les rivières de pierres XXL remplaçaient le collier de surf ?
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame