Crise en zone anglophone : le Cameroun banni par les Etats-Unis

Jacques Deveaux

Rien ne va plus entre Washington et Yaoundé. Les Etats-Unis ont retiré le Cameroun de la liste des pays bénéficiaires de l’AGOA à partir de janvier 2020. L’AGOA, pour " African Growth Opportunities Act " (loi sur les possibilités de croissance en Afrique), a été votée par le Congrès américain en mai 2000. Elle permet aux pays éligibles d’exporter vers les Etats-Unis sans droit de douane. 6300 produits sont concernés : pétrole, textiles, artisanat, agriculture…

Le geste des Etats-Unis vis-à-vis du Cameroun vise à sanctionner l’attitude de Yaoundé dans le conflit des Etats anglophones. "Des violations grossières et répétées des droits humains internationalement reconnus", explique l’administration Trump.

Une sanction relative

Selon l’ambassade américaine au Cameroun, citée par Jeune Afrique, le pays a exporté vers les Etats-Unis pour 220 millions de dollars de biens en 2018, mais seulement 63 millions rentraient dans le cadre de l’AGOA.

Les Etats-Unis sont loin d’être un client essentiel dans les 2,8 milliards d’euros d’exportation du Cameroun. Ce dernier est plutôt tourné vers l’Europe : Pays-Bas (21,4%), Belgique (9,3%), Italie (7,8%) et France (7,7%) sont les principaux clients. Il est vrai que le mécanisme de l’AGOA patine. Loin de booster les échanges commerciaux comme espéré, on assiste au contraire à un repli depuis 2008, année faste. Le congrès d’Abidjan en août 2019 avait planché (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi