Crise aux urgences : quelles sont les mesures pour soutenir l'hôpital ?

© THOMAS SAMSON / AFP

Pour stopper l'hémorragie, les départs en cascade de l'hôpital, la ministre de la Santé Brigitte Bourguignon a annoncé des mesures pour tenter d’endiguer les problèmes d’effectifs dans les hôpitaux . Première mesure : les heures supplémentaires seront payées double tout cet été. Ce "coup de pouce" concernera les agents administratifs, les aide-soignants, les infirmiers et les médecins. Un infirmier en début de carrière pourra toucher 28 euros nets par heure supplémentaire.

Une mesure rejetée par les syndicats

Cette mesure a déjà été utilisée plusieurs fois depuis le début de la crise sanitaire. Mais Thierry Amouroux affirme qu'elle ne permettra pas d'attirer du personnel. "Faire des heures supplémentaires à l’hôpital, ce n'est pas rester une heure de plus ou deux heures de plus. C’est venir une journée en plus dans la semaine. Quand vous avez quelques années d’exercice, vous commencez déjà à être usé, et vous n’en rajoutez pas", lance le porte-parole du syndicat national des professionnels infirmiers.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Imbroglio autour de la situation des élèves infirmiers

Pour remplir les plannings, les professionnels de santé retraités qui le souhaitent pourront prêter main forte pourront, grâce à des démarches simples : ils auront la possibilité de cumuler leur pension de retraite et un emploi.

>> LIRE AUSSIHôpital en grève : «On est limite épuisés de faire des mouvements pour rien»

Enfin, dernière mesure prise : les élève...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles