Crise Téhéran/Washington: quelle est la capacité de riposte de l'armée iranienne?

1 / 2

Crise Téhéran/Washington: quelle est la capacité de riposte de l'armée iranienne?

Devant l'accroissement vertigineux des tensions diplomatiques entre les États-Unis et l'Iran, les experts du sujet se mettent au diapason sur un point: une guerre conventionnelle entre les deux pays est quasiment inenvisageable. À savoir, un affrontement au sol entre troupes adverses, comme cela a pu notamment être le cas en Irak après l'invasion américaine de 2003. 

D'une superficie équivalente à trois fois celle de la France métropolitaine, presque quatre fois celle de l'Irak, abritant une population de plus 80 millions d'âmes, l'Iran bénéficie d'atouts structurels sans commune mesure avec ceux de ses voisins. D'autant plus que sa topographie, à la fois désertique et montagneuse, rend très difficile le déploiement d'opérations au sol. Le sanglant conflit qui s'est joué de 1980 à 1988 avec son voisin irakien a pu en témoigner. 

Plus de 500.000 hommes

Depuis cette guerre, qui selon les estimations a engendré entre 680.000 et 1,2 million de morts, le territoire iranien n'a pas subi d'invasion étrangère sur son sol. Ce fut la dernière occasion pour le régime islamique de recourir à la pleine puissance de son armée. Ou plutôt de ses deux armées, puisque Téhéran a cette spécificité, de pouvoir compter à la fois sur son armée régulière et sur le Corps des Gardiens de la révolution islamique (CGRI), autrement dit les Pasdarans.

Selon l'Institut international d'études stratégiques, think tank britannique qui fait autorité en la...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi