Crise des services de pédiatrie : le ministre de la Santé annonce finalement une enveloppe "de l'ordre de 400 millions d'euros"

![CDATA[Shutterstock]]

Après avoir reçu des spécialistes de la pédiatrie ce mercredi 2 novembre, le ministre de la Santé François Braun a annoncé débloquer une enveloppe "de l'ordre de 400 millions d'euros" pour les "services en tension" de l'hôpital. Une somme qui sera versée en plus des 150 millions promis par le gouvernement le 23 octobre, notamment pour les services d'urgence pédiatrique, sévèrement touchés par l'épidémie de bronchiolite. En Île-de-France, plus d'une trentaine d'enfants atteints de cette affection pulmonaire ont dû être transférés vers d'autres régions.

Le ministre a également annoncé que la rémunération des heures de nuit continuera à être majorée jusqu'au 31 mars 2023 pour les personnels médicaux et non-médicaux, "pour reconnaître ce travail de pénibilité". Aussi, la "prime de soins critiques" sera étendue à l'ensemble des soignants travaillant à l'hôpital. Cette aide mensuelle de 118 euros brut était jusqu'alors destinée aux infirmiers et cadres de santé.

Majoration des heures de nuit, reconnaissance de la spécificité des soins critiques : face aux difficultés rencontrées par la pédiatrie et les autres services hospitaliers, nous annonçons aujourd’hui un nouvel effort massif pour soutenir nos professionnels de santé. pic.twitter.com/vsXuei3HHi

— François Braun (@FrcsBraun) November 2, 2022

de rappeler des personnels en congés, de les transférer plus facilement d’un service à un autre en fonction de la demande ou de déprogrammer (...)

Lire la suite sur Topsante.com

CHIFFRES COVID FRANCE. Ce 3 novembre 2022 : cas, décès, les infos du jour en direct
Séquencer facilement l'ADN de n'importe qui... mais pour quoi faire au juste ?
Test positif au Covid (novembre 2022) : que faire ? On vous rappelle ce qu'il faut savoir
Est-ce risqué d'arrêter de fumer du jour au lendemain ?
Cas contact Covid novembre 2022 : que faire, si on est vacciné ou non ?