Crise sanitaire : les soignants s'inquiètent du manque d'activité sportive chez les jeunes

Certains jeunes ne bougent plus assez : ils sont privés de sport par les mesures sanitaires en vigueur, ce qui alerte les professionnels de santé. Avec le couvre-feu fixé à 18 heures et les confinements successifs, les habitudes ont été bouleversées. "Je regarde plus de séries ou de films parce que je ne sais plus trop quoi faire", confie une collégienne. Un impact sur le moral "On a eu pas mal d'enfants qui sont arrivés dès cet été, avec une grosse prise de poids pendant le confinement. On en reçoit encore aujourd'hui", explique une employée d'une cellule de prévention contre le surpoids à Strasbourg (Bas-Rhin). Julie y est suivie depuis juillet. Elle avait déjà fait beaucoup d'efforts et de progrès au niveau de son alimentation et de l'activité physique. Mais avec les mesures sanitaires, elle est de nouveau privée de sport. "Tu bouges moins, moi, je me sentais un peu enfermée", déplore la jeune fille. Le manque d'activité physique, le couvre-feu et le confinement peuvent aussi peser sur le moral des plus jeunes, ce qui peut également avoir des conséquences sur le poids.