Crise sanitaire : pas de retour à la normale avant l’été 2022 ? L'infectiologue Didier Pittet s’explique sur ses propos choc

·1 min de lecture

Alors que la circulation du Covid-19 et de ses variants se poursuit en France, chacun souhaite entrevoir un retour à la normale et une porte de sortie. Jeudi 18 février sur France Inter, Didier Pittet, infectiologue et épidémiologiste suisse, avait laissé entendre que la crise sanitaire durerait jusqu'en 2022. Ses propos ayant semé le trouble, le spécialiste, interrogé sur BFMTV par Bruce Toussaint, a tenu à s’expliquer plus longuement ce vendredi 19 février.

Le professeur a d’abord voulu apporter une correction : "Je n’ai pas dit que la fin de l’épidémie serait pour 2022", a-t-il affirmé à l’antenne, avant de préciser qu’il avait plutôt répondu à la question : "Quand pensez-vous que nous retournerons à la normalité ?". "Toute la question est de savoir, qu'est-ce que la normalité ?", a poursuivi l’inventeur du gel hydroalcoolique. Pour lui, il ne faut pas s’attendre à bientôt reprendre notre vie là où elle s’était arrêtée avant la pandémie. "S'il s'agit de reprendre les grandes fêtes avec 10 000 personnes debout qui dansent, qui s'embrassent, dans les grands concerts publics, je pense en effet qu'il ne faut pas s'attendre à ce que ce soit possible cet été", a-t-il appuyé.

Après que la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, a annoncé que les festivals estivaux pourront se tenir, mais seulement avec une limite de 5 000 spectateurs assis, l’infectiologue confirme que des aménagements seront nécessaires : "Cet été, on le sait, si on peut faire des activités de ce genre-là, il faudra (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Covid-19 : la hausse des températures prévue ce week-end, un espoir dans la crise sanitaire ? Benjamin Davido répond
Covid-19 : la vaccination en entreprise devrait bientôt démarrer
Combien gagnait Patrick Poivre d'Arvor lorsqu'il était le présentateur du 20 heures de TF1 ? Son salaire dévoilé
Nicolas Sarkozy vacciné en janvier : comment l'ancien chef de l'État, âgé de 66 ans, a-t-il pu accéder au vaccin ?
Olivier Véran ne prévoit pas de levée des mesures sanitaires : "L'heure n'est pas encore au relâchement" (VIDEO)