Comment la crise sanitaire renforce la gestion ISR

Par Le Point Stories
·1 min de lecture
La crise qui a frappé les marchés financiers en début d’année a confirmé la résilience des fonds durables.
La crise qui a frappé les marchés financiers en début d’année a confirmé la résilience des fonds durables.

Et si la crise du coronavirus avait définitivement confirmé la rentabilité des investissements socialement responsables (ISR) ? En effet, alors que les marchés financiers battaient de l'aile en début d'année et voyaient les investisseurs se diriger vers des valeurs refuge comme l'or, une nouvelle tendance est apparue : le renforcement de la gestion ISR.

Basé sur l'analyse des critères ESG (environnementaux, sociaux, gouvernance), l'investissement socialement responsable connaissait déjà une évolution très positive ces dernières années, encore plus depuis la création en 2016 des labels français ISR et Greenfin. Mais avec la crise sanitaire, c'est une vague ISR qui s'est répandue sur les marchés. Les fonds et indices durables ont tiré leur épingle du jeu.

Surperformance

« En moyenne, depuis le début de l'année, les fonds durables surperforment par rapport aux indices classiques associés », constate Lorène Moretti, analyste produits financiers durables chez Novethic, le centre de recherche et d'information sur l'ISR. Ainsi, alors que l'indice boursier MSCI World ? qui agglomère les plus grandes sociétés mondiales ? baissait de 14,5 % en mars, 62 % des fonds ISR de grandes capitalisations ont surperformé l'indice.

A l'échelle française, Novethic établit dans son rapport de juin 2020 que les fonds d'actions ont enregistré une performance moyenne nette de -6,5 % sur le premier semestre alors que le CAC40 a perdu 17,5 %.

« Le Vert est-il le nouvel Or ? » (Amundi)

Pour [...] Lire la suite