Avec la crise sanitaire, le mouvement de virtualisation des ventes aux enchères s'accélère

franceinfo Culture avec agences
·1 min de lecture

Les enchères prestigieuses de novembre et les expositions qui les précèderont se feront exclusivement en ligne, accélérant la mue des maisons de ventes vers internet, a indiqué mardi 2 novembre le Conseil des ventes, l'autorité de régulation française du secteur.

Commentant ce nouveau confinement, son président Henri Paul a dit "comprendre" la fermeté gouvernementale : "Pour avoir vu depuis la réouverture des maisons les amateurs s'y presser, même si les masques étaient obligatoires et portés, je redoutais qu'un cluster ne se déclarât et que votre responsabilité ne fût engagée".

Dès le premier confinement levé, les collectionneurs étaient revenus nombreux assister à des ventes historiques, ne se contentant plus d'y participer sur internet.

L'exposition préalable limitée aux photos sur internet

Les mesures édictées par le Conseil des ventes sont très strictes. "Les opérateurs de ventes ne peuvent plus se déplacer chez un client pour expertiser des biens ou établir un inventaire, sauf en cas d'impossibilité de report du rendez-vous." Il n'est pas non plus possible "d'organiser d'exposition préalable à la vente de biens, même sur rendez-vous, la présentation des photos sur le site internet valant exposition préalable", ajoute le communiqué.

Quant à la remise des lots à l'acquéreur, elle (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi