Crise sanitaire : un déconfinement en trois étapes

Revenir à une vie normale, oui, mais à quel rythme ? C'est officiel : le déconfinement ne se fera pas du jour au lendemain, comme en mai dernier. Le 22 novembre, dans une interview au Journal du Dimanche, le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal annonce : "Les assouplissements se feront en trois étapes : d'abord autour du 1er décembre, puis avant les congés de fin d'année, puis à partir de janvier 2021". En clair, il ne s'agira pas d'un déconfinement, mais d'un confinement allégé. L'hypothèse de l'attestation de déplacement demeure Car, plus on limite les sorties, plus le nombre de personnes que contamine un malade baisse vite, et, avec lui, la pression sur les hôpitaux. Ainsi, faudra-t-il toujours remplir une attestation de déplacement dérogatoire ? L'hypothèse demeure car la limitation des sorties sera maintenue, comme l'a annoncé Gabriel Attal. Lieux particulièrement sensibles, les cafés et restaurants pourraient rester fermer dans un premier temps.