Crise sanitaire : des commerces demandent la réouverture avant la mi-mai

Rouvrir les boutiques au plus vite, c’est l’obsession de nombreux commerçants alors que le Premier ministre Jean Castex a indiqué jeudi 22 avril que les commerces ne devraient pas rouvrir avant la mi-mai. "Vendre des vêtements d’hiver au mois de mai, ça va être extrêmement compliqué. Cela pèse énormément sur notre trésorerie", explique un commerçant qui a 50 000 euros de stocks à écouler. En temps normal, le mois de mai est l’un des meilleurs de l’année. Une demande de réouverture le 10 mai De grandes enseignes et les fédérations de commerçants ont demandé à rouvrir dès le 10 mai. "Le mois de mai est un mois où l’on travaille très, très fort. C’est sans doute l’un des meilleurs mois de la période printemps-été. S’il est sacrifié, cela va être très dure de survivre", explique un commerçant de chaussures. Le mois de mai rime également avec fête des mères, la deuxième plus grosse vente de l’année après Noël. Dans les commerces dits non-essentiels, l’impatience est de plus en plus forte. Avec l’été qui arrive, les commerçants du bord du littoral s’inquiètent également pour leur saison.