Crise sanitaire : centres de vaccination, chambres d’hôpital, les constructions de préfabriqués se multiplient

Incontournables sur les chantiers, les préfabriqués s’installent désormais ailleurs. Salles de classe ou chambres d’hôpital en préfabriqué : le modulaire s’impose pendant la crise sanitaire, et le secteur s’envole. À Saint-Amour (Jura), dans l’usine du premier fabricant français, l’activité est en hausse de 30 %. Ce jour-là, les ouvriers assemblent un module qui sera un futur centre de vaccination contre le Covid-19. Moins cher et plus rapide qu’en dur Les délais de fabrication sont très courts, ce qui est un argument de vente redoutable. "Une salle de classe de quatre à cinq modules peut sortir en une journée sans aucun problème", explique Olivier Syriex, directeur de l’usine Algeco. "Ce sont des clients qui cherchent à avoir une réponse rapide, flexible, pour répondre aux contraintes sanitaires qu’on a actuellement". Le tarif à l’achat est d’environ 50 000 euros pour 50 m2, en moyenne 30% moins cher qu’en dur. 50 intérimaires ont été appelés en renfort pour tenir la cadence. L’usine va même s’agrandir.