Crise sanitaire : des étudiants en BTS réclament l’évaluation en contrôle continu

Dans ce lycée de Carvin, dans le Pas-de-Calais, depuis plusieurs semaines, les cours de ces étudiants en BTS se font en demi-groupe. 12 élèves sont présents sur place, les autres suivent de chez eux derrière leur ordinateur. Un enseignement hybride pour ces élèves, mais ce n’est pas le cas des 270 000 étudiants en BTS dans le pays. Certains ont quasiment été privés d’enseignement en présentiel depuis plusieurs semaines. Face à cette situation, les étudiants en BTS réclament, comme ce fut le cas l’année dernière, l’annulation des examens au profit du contrôle continu. Soutien de députés Pour se faire entendre, ils ont créé un collectif et mis en ligne des pétitions. Ils expriment leur colère sur les réseaux sociaux. "On ne veut [pas] passer en contrôle continu ! On en a marre d’être les seuls à devoir passer notre examen alors que l’on n’a pas eu de cours en présentiel ! Nous sommes les dindons de la farce !", fustige un internaute. Impossible, selon eux, de préparer correctement ces épreuves finales qui doivent débuter le 10 mai. Une vingtaine de députés soutiennent leurs demandes et viennent d’écrire à la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal. Son ministère dit travailler sur le sujet.