« Une crise sanitaire à l’autre bout du monde, nous concerne tous » : il y a un an, l’irruption du covid-19 dans les travaux du Sénat

·2 min de lecture

Covid-19 : la première question au gouvernement consacrée au coronavirus

Il n’y a désormais plus un seul jour au Parlement sans que la situation sanitaire ne soit évoquée dans les débats aujourd’hui. Tous les travaux, ou presque, sont désormais irrigués par le coronavirus qui a chamboulé nos vies il y a un an. Comment le virus a-t-il commencé à faire parler de lui au Sénat, en janvier 2020 ? En cette rentrée, la Haute assemblée a surtout à l’esprit la réforme des retraites (un débat se tient le 7 janvier), au moment même où les autorités chinoises font le lien entre de mystérieux cas de pneumopathie et la découverte d’un nouveau coronavirus. Deux semaines après, le projet de loi bioéthique est débattu en séance, en première lecture. A l’autre bout du monde, le 23 janvier également, la Chine place en quarantaine les 11 millions d’habitants de Wuhan, et commence la construction accélérée d’un hôpital de campagne.

Un virus « qui rappelle le Sras »

C’est aussi le 23 janvier que le nouveau virus apparaît pour la première fois dans le Journal officiel du Sénat. La sénatrice LR des Français de l’étranger, Joëlle Garriaud-Maylam, dépose une question écrite sur les relations bilatérales de la France et de Taïwan. Elle s’interroge notamment sur l’absence de représentation de ce pays dans les instances de l’ONU, comme l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), « à l’heure de l’apparition en Chine de virus rappelant le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) de 2003 ». A cette époque, on ne parle pas encore de SARS-CoV-2, ni de maladie covid-19 mais simplement du « nouveau coronavirus » (2019-nCoV). Le lendemain, trois cas sont confirmés en France.

En commission des affaires sociales, la situation de l’épidémie en Chine est évoquée le 29 janvier, au détour de l’examen d’une proposition relative à la sécurité sanitaire. Le texte, rédigé par le sénateur LREM Michel Amiel, médecin, propose notamment des mesures d’éviction pour les cas dits (...) Lire la suite sur Public Sénat

« Vous allez voir, tout va bien se passer » : février 2020, Olivier Véran remplace Agnès Buzyn au ministère de la Santé

Covid-19 : quand, en février 2020, le confinement de Wuhan faisait craindre le pire sur l’approvisionnement en médicaments

Covid-19 : février 2020, Jérôme Salomon dément toute pénurie de masques chirurgicaux

Covid-19 : fin février 2020, l’heure est encore à l’union sacrée entre l’opposition et le gouvernement

Éric-Emmanuel Schmitt écrit sur l’égarement originel pour éclairer le présent