La crise s'aggrave pour Boris Johnson, qui perd son ministre du Brexit

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Leon Neal/Pool via REUTERS
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Boris Johnson
    Boris Johnson
    Premier ministre du Royaume-Uni depuis 2019

Deux ans après son triomphe électoral sur la promesse de réaliser le Brexit, Boris Johnson se trouve cerné par les scandales et a essuyé cette semaine une fronde de son camp à propos des mesures contre le Covid-19 puis la perte d'un bastion conservateur à l'occasion d'une élection partielle en Angleterre.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s'est enfoncé un peu plus dans la crise dimanche, après la démission surprise de son ministre du Brexit, au terme d'une semaine marquée par une fronde dans son propre camp et un fiasco électoral. Le départ immédiat de David Frost, 56 ans, précipité par la révélation de l'information samedi soir par le Mail on Sunday, laisse un vide côté britannique alors que les difficiles négociations avec l'Union européenne sur la mise en oeuvre des dispositions post-Brexit en Irlande du Nord ne sont pas achevées.

Deux ans après son triomphe électoral sur la promesse de réaliser le Brexit, Boris Johnson se trouve cerné par les scandales et a essuyé cette semaine une fronde de son camp à propos des mesures contre le Covid-19 puis la perte d'un bastion conservateur à l'occasion d'une élection partielle en Angleterre. Il se trouve également confronté à une flambée des cas de Covid-19, due au variant Omicron.

Dans sa lettre de démission, publiée samedi soir par Downing Street, David Frost a invoqué les nouvelles restrictions pour lutter contre le coronavirus, la hausse des impôts et la politique suivie pour parvenir à la neutralité carbone d'ici à 2050 pour expliquer son départ. "Vous connaissez mes préoccupations au sujet de la direction actuelle des choses", a-t-il écrit à Boris Johnson, soulignant que, le Brexit assuré, "le défi pour le gouvernement est à présent de réaliser les opportunités qu'il nous donne".

Moment décisif

Boris Johnson s'est dit "désolé" de la démission de David Frost, lui exprimant sa gratitude pour le travail qu'il a accompli. Dimanche, le ministre de la Santé, Sajid Javid, a dit sur la chaîne Sky News "comprendre les raisons" qui ont conduit David Frost, "un homme(...)

Lire la suite sur Paris Match

VIDÉO - Le Parti conservateur perd une circonscription historique, un désaveu pour Boris Johnson

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles