Crise politique. Soudan : le Premier ministre démissionne après de nouvelles manifestations meurtrières

·1 min de lecture

Le chef du gouvernement soudanais a annoncé dimanche 2 janvier qu’il quittait ses fonctions, six semaines après être revenu au pouvoir dans le cadre d’un accord politique contesté conclu avec les militaires. Pour la presse, cette démission accentue l’incertitude sur l’avenir politique du Soudan, menacé d’un retour à l’autoritarisme.

“Confronté à une impasse politique”, le Premier ministre, Abdallah Hamdok, s’est résigné dimanche à démissionner, rapporte Al-Jazeera.

Devenu Premier ministre dans le cadre d’un accord de partage du pouvoir entre militaires et civils après le renversement d’Omar Al-Bachir en 2019, cet économiste et ex-fonctionnaire des Nations unies très respecté par la communauté internationale avait été destitué lors d’un putsch militaire en octobre. Rétabli au pouvoir il y a un mois aux termes d’un accord politique avec la junte, qui s’était engagée à la libération de tous les prisonniers politiques, il n’est “jamais parvenu à reprendre le contrôle d’un pays agité”, souligne le New York Times.

Dans une allocution télévisée, il a affirmé qu’une table ronde était désormais nécessaire pour parvenir à un nouvel accord pour la transition du pays vers la démocratie.

Hamdok “utilisé comme une façade par la junte”

Le pacte passé entre Abdallah Hamdok et les militaires n’a jamais convaincu les membres de la coalition civile, ces derniers “accusant Hamdok d’être utilisé comme une façade par la junte afin qu’elle puisse continuer à dominer la sphère politique”, explique le New York Times.

À lire aussi: Vu du Burkina Faso. Soudan : attention au jeu de dupes des militaires !

Ces dernières semaines, de nombreuses manifestations avaient agité le Soudan. Les opposants au régime militaire ont été brutalisés et les médias ont fait l’objet de violences visant à les empêcher de couvrir les événements,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles