Crise politique. Aux Pays-Bas, le Premier ministre Mark Rutte a “perdu de sa magie”

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Après les démissions de deux ministres, accusées d’une gestion désastreuse de l’évacuation d’Afghanistan, “c’est le chaos à La Haye”, écrit l’Algemeen Dagblad. Le gouvernement, déjà démissionnaire depuis huit mois, est en passe d’imploser.

“Chaudron de sorcière de La Haye”, titre l’Algemeen Dagblad, illustrant sa une par un Premier ministre Mark Rutte représenté en sorcier. Dans son chaudron, dépassent les visages de ses rivaux de droite et de gauche, avec qui il a pendant plusieurs mois tenté en vain de former un gouvernement de coalition.

“Rutte a-t-il perdu de sa magie ?”, se demande le journal, alors que son gouvernement démissionnaire s’effrite et que la crise politique s’éternise. Pour l’Algemeen Dagblad, après plus de dix ans au pouvoir, la “recette” du libéral de droite Mark Rutte ne prend plus.

“Mark Rutte parle d’une ‘situation politique difficile’ mais jure de faire tout son possible pour bien gouverner le pays”, rappelle le quotidien. Sauf qu’après les démissions, jeudi 16 septembre, de la ministre des Affaires étrangères Sigrid Kaag et vendredi 17 septembre de la ministre de la Défense Ank Bijleveld, le Premier ministre a besoin de “rustines” pour réparer son gouvernement, estime l’Algemeen Dagblad.

Et visiblement, c’est loin d’être gagné :

Il est de plus en plus difficile de trouver des personnes prêtes à gérer les ministères pour le temps qu’il reste à ce gouvernement.”

Huit mois sans véritable gouvernement

Mark Rutte espère que ce “gouvernement démissionnaire pourra céder ses compétences à un nouveau gouvernement, le plus rapidement possible”. Mais en réalité, cela fait déjà six mois que les élections législatives ont eu lieu et pourtant depuis,

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles