Nouvelle-Calédonie : Macron salue de "nets progrès", des évacuations vont commencer

Alors que la Nouvelle-Calédonie est toujours en proie aux blocages, le président de la République Emmanuel Macron a constaté "de nets progrès dans le rétablissement de l'ordre" lors d'un Conseil de défense où il a été décidé de mobiliser "pour un temps" des personnels militaires pour "protéger les bâtiments publics". En parallèle, des touristes doivent être exfiltrés mardi.

De premiers vols d'évacuation doivent avoir lieu mardi 21 mai pour exfiltrer des touristes coincés en Nouvelle-Calédonie, territoire français du Pacifique sud toujours à l'arrêt après une semaine d'émeutes, malgré de "nets progrès" en matière de sécurité vantés par Emmanuel Macron.

Huit jours après le début de cette flambée de violences en réaction à une réforme constitutionnelle décriée par les indépendantistes, l'exécutif a décidé de mobiliser "pour un temps" des militaires afin de "protéger les bâtiments publics" et soulager policiers et gendarmes, a indiqué l'Élysée.

"Le retour au calme se poursuit sur l'ensemble du territoire", a de son côté écrit dans un communiqué publié mardi matin le représentant de l'État en Nouvelle-Calédonie, le haut-commissaire Louis Le Franc.

Six morts

Mais Nouméa et son agglomération continuaient d'être le théâtre d'affrontements et les barrages se sont même étoffés par endroits dans la nuit, a constaté un journaliste de l'AFP, à qui plusieurs témoins ont fait état d'importantes détonations dans le quartier de Tuband.

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Emeutes en Nouvelle-Calédonie : une situation "dramatique", selon la CCI
La Nouvelle-Calédonie en proie aux blocages malgré les moyens mis en œuvre par Paris
L'État lance une vaste opération pour reprendre le contrôle en Nouvelle-Calédonie