Crise en Nouvelle-Calédonie: l'aéroport de de Nouméa restera fermé «jusqu'à nouvelle ordre»

En Nouvelle-Calédonie, la situation est moins tendue, mais l'archipel du pacifique n'a pas retrouvé le calme. La jeunesse kanak continue de se soulever. Les forces de l'ordre continuent leurs opérations de déblocage, avec notamment des retraits de carcasses de voiture sur les routes. Sur place, une solidarité s'organise, notamment pour les denrées alimentaires, mais l'aéroport international de la Tontouta, considéré comme « point stratégique », sécurisé par l'armée, n'ouvrira finalement pas ses portes demain.

À présent, il n'y a plus de date prévue pour cette réouverture de l'aéroport. La Tontouta, fermé depuis trois semaines, devait rouvrir ses portes ce dimanche. Puis un délai de 24 heures a été ajouté. Mais le haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie, par communiqué, a à nouveau reporté cette réouverture, cette fois sans en dire beaucoup plus. « L'aéroport restera fermé jusqu'à nouvel ordre » explique-t-il.

Il faut ainsi comprendre que l'aéroport restera fermé jusqu'à ce que les conditions de sécurité soient réunies. L'État estime que la situation est encore trop tendue. Pour autant, l'aéroport ne dort pas complètement. Il a été utilisé pour envoyer des renforts sur place, mais également pour des évacuations sanitaires. Une vingtaine de patients ont été évacués aujourd'hui vers l'Australie pour des raisons de santé.

Plus de 2 300 touristes ont pu embarquer pour quitter la Nouvelle-Calédonie, avec notamment un vol vers Paris ce samedi. De nouveaux départs sont en préparation. L'aérodrome de Magenta, pour les vols internes, lui, devrait rouvrir le 5 juin. Le couvre-feu, quant à lui, vient d'être prolongé jusqu'au 10 juin.


Lire la suite sur RFI