Crise des sous-marins : la sénatrice centriste Nathalie Goulet demande une commission d'enquête

·1 min de lecture

La sénatrice centriste Nathalie Goulet a demandé lundi la création d'une commission d'enquête après l'annonce par l'Australie de sa décision d'annuler un contrat d'achat de sous-marins français en faveur de navires américains à propulsion nucléaire. "Le seul outil dont bénéficie le Parlement pour éclaircir des sujets délicats, c'est la commission d'enquête", a souligné la sénatrice auprès de l'AFP. Cet outil, d'une durée maximum de 6 mois et actionnable par les députés, permet à ces derniers, lorsqu'ils le considèrent nécessaire, de mener une enquête à travers des auditions ou des investigations.

Nathalie Goulet propose ainsi une commission d'enquête sénatoriale sur "les conditions de la rupture du contrat de 12 sous-marins à l'Australie" et "ses conséquences aux plans industriel et stratégique". "L'humiliation nationale résultant de l'annulation de ce contrat impose que toute la lumière" soit faite "sur les circonstances de cette rupture de contrat et ses conséquences pour notre industrie de défense", affirme Nathalie Goulet dans sa proposition de résolution.

"La rupture de ce contrat pose aussi la question du suivi des autres contrats signés par la France", ajoute-t-elle. Dès la semaine dernière, le président du groupe LR à l'Assemblée nationale Damien Abad s'était exprimé en faveur de la création d'une commission d'enquête, ainsi que la députée du Rassemblement national Marine Le Pen, candidate à la présidentielle de 2022.

Une commission d'enquête parlementaire est dotée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Rousseau et Jadot se disputent la gagne, "Dany" Cohn-Bendit enterre les chances des écolos... le débrief' des matinales politiques
Crise des sous-marins : L'Australie a déjà prouvé son attachement à la France, selon son vice-Premier ministre
Pass sanitaire : comment le QR Code de Jean Castex s'est-il retrouvé sur la toile ?
F-35 préféré au Rafale : Macron dément avoir annulé une réunion avec la Suisse
Olivier Véran évoque un possible allègement des restrictions, le classement des villes les plus sûres au monde... Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles