Crise des sous-marins : la piste d’une commission d’enquête sénatoriale toujours en suspens

·2 min de lecture

Crise des sous-marins: Christian Cambon n'est pas favorable à une commission d'enquête

Le mois dernier, la rupture du « contrat du siècle » de douze sous-marins d’attaque, conçus par le français Naval Group, plongeait la France dans une crise diplomatique, « trahie » par ces alliés que sont les Etats-Unis l’Australie et le Royaume-Uni. Sur les bancs du Sénat, la perspective d’une commission d’enquête est à l’étude.

Mais avant de franchir ce pas, la commission des affaires étrangères avait d’abord procédé aux auditions de Jean-Yves Le Drian, du directeur général de la DGSE, des représentants de Naval Group, et de la ministre des Armées, Florence Parly, mardi (Ces auditions) « montrent au moins que le timing des faits tels qui nous a été rapporté est conforme à la vérité et à la réalité. A partir de là, un certain nombre de collègues ont encore un certain nombre de questions », a expliqué Christian Cambon, le président de la commission des affaires étrangères, Christian Cambon au micro de Public Sénat.

Une référence à un article du Monde qui s’est penché sur les 18 mois qui ont précédé le « coup de poignard dans le dos », selon les mots de Jean-Yves Le Drian. « La valse du partenariat stratégique franco-australien souffrait d’arythmie depuis longtemps. Les Français ne l’ignoraient pas, mais, comme dans toute relation fragile, ils évitaient d’en parler. »

Devant la commission mardi, Florence Parly a refusé cette lecture, démentant toute « naïveté » dans ce dossier ou forme de « légèreté ». « Non seulement nous n’avons pas été dans l’évitement, mais nous avons été dans l’action […] Je défie quiconque d’avoir été capable de déceler a priori ce qui était en train de se tramer. »

« Je ne suis pas en mesure de remettre en cause ce qu’a déclaré la ministre »

« Avec les éléments que nous avons pour l’instant, je ne suis pas en mesure de remettre en cause ce qu’a déclaré la ministre […] Des investigations supplémentaires (...) Lire la suite sur Public Sénat

Paris 2024 : « Croire que Jupiter pilote la politique du sport de haut niveau est absurde », d’après Jean-Raymond Hugonet

Hausse des tarifs des complémentaires santé : Olivier Véran met un coup de pression

Les inégalités entre les femmes et les hommes accentuées en milieu rural, pointe un rapport du Sénat

COP26 : l’ambassadeur français pour le climat décrit un chemin jonché d’embûches

Drame de Furiani : il n'y aura plus de matches de foot professionnel le 5 mai, après le vote du Parlement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles