Crise des sous-marins: les négociations commerciales entre l'UE et l'Australie interrompues

·1 min de lecture

Des négociations, prévues de longue date, sur un possible accord de libre-échange (ALE) entre l'Australie et l'Union européenne ont été reportées. La décision de Canberra d'annuler une importante commande de sous-marins à la France continue de provoquer des remous.

C'est l'une des conséquences de la crise des sous-marins entre la France et l'Australie. Les négociations qui devaient se tenir la semaine prochaine entre l'UE et l'Australie pour mettre en place un accord de libre échange vont être reportées d'un mois. « Le cycle commercial de l'ALE a été reporté d'un mois jusqu'en novembre », a déclaré à l'AFP un responsable de l'UE à Canberra.

Le ministre australien du Commerce, Dan Tehan, qui était attendu en Europe pour les négociations, a indiqué qu'il prévoyait de rencontrer le commissaire européen au Commerce Valdis Dombrovskis la semaine prochaine. « Nous continuerons à nous préparer pour le 12e cycle de négociations et à travailler à la conclusion d'un accord de libre-échange qui soit dans l'intérêt de l'Australie et de l'UE », a-t-il déclaré.

Il a également tenu à relativiser la portée de cette décision de Canberra d'annuler un important contrat de sous-marins français : « Nous comprenons la réaction de la France à notre décision concernant les sous-marins, mais en fin de compte, toute nation doit agir dans son intérêt national - ce qu'a fait l'Australie » a-t-il déclaré.

Cette pause pourrait durer, explique le correspondant de RFI à Canberra, Grégory Plesse, puisque la France prendra la présidence de l’Union européenne en janvier prochain. Un coup dur pour l’Australie, puisque l’Union européenne est son troisième plus important partenaire commercial. La signature d’un traité permettrait de rééquilibrer la balance des échanges, qui actuellement penche très largement en faveur de l’Union européenne.

► À relire : Crise des sous-marins australiens: Paris ne décolère pas

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles