Crise des sous-marins: l'opposition dénonce un "fiasco"

·2 min de lecture

L'opposition continuait de s'indigner vendredi de la rupture, par l'Australie, du méga-contrat de sous-marins conclu avec la France, la droite dénonçant un "fiasco" tandis qu'à gauche on s'inquiétait pour l'emploi.

L'opposition continuait de s'indigner vendredi de la rupture, par l'Australie, du méga-contrat de sous-marins conclu avec la France, la droite dénonçant un "fiasco" tandis qu'à gauche on s'inquiétait pour l'emploi. "Ce mauvais coup porté à l'industrie de défense française est un énième signal d’alarme attestant du déclin industriel et géopolitique de la France", ont estimé Les Républicains dans un communiqué, en dénonçant "l'échec de l’idéalisme macronien". "Toute la lumière doit être faite sur la manière dont ce contrat a été négocié et les raisons qui ont conduit la France à ce fiasco", ont-ils ajouté.

A lire :L'Australie annule un contrat de sous-marins français, Paris en colère

Le patron des sénateurs LR Bruno Retailleau a réclamé la "transparence" sur les conditions de l'"échec" de la France, évoquant sur Public Sénat "un cafouillage" entre Paris, qui dit ne pas avoir été avertie, et Washington, qui affirme le contraire. "Je suis très surpris qu'on ait l'air de découvrir ça au dernier moment (...) Je ne peux pas supporter qu'on soit humilié de cette façon et qu'on ait une forme de trahison de la part de nos alliés", a affirmé sur la radio Tendance ouest Xavier Bertrand, candidat ex-LR à la présidentielle. Elle aussi candidate via une éventuelle primaire, Valérie Pécresse (ex-LR) a déploré un "signe inquiétant" pour l'industrie de défense de la France "qui s’ajoute au déficit croissant" de sa balance commerciale.

L'alliance entre les Etats-Unis, l'Angleterre et l'Australie

Michel Barnier, ex-négociateur de l'UE sur le Brexit et candidat à cette primaire, a appelé à "tirer des enseignements sur l’accompagnement politique de tels contrats", tandis qu'Eric Ciotti dénonçait le "symbole manifeste de la naïveté coupable(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles