Crise des sous-marins : la France rappelle ses ambassadeurs en Australie et aux États-Unis, une première !

·1 min de lecture

Retour au bercail, et sans traîner, s'il vous plaît. C'est en somme ce qu'a demandé la France à ses ambassadeurs en poste en Australie et aux États-Unis, après le torpillage par ces deux pays d'un méga-contrat que la France avait passé avec Canberra sur une vente de sous-marins. "À la demande du président de la République, j’ai décidé du rappel immédiat à Paris pour consultations de nos deux ambassadeurs aux États-Unis et en Australie", a ainsi écrit Jean-Yves Le Drian, chef de la diplomatie française, dans un communiqué, vendredi 17 septembre. Ce rappel constitue une décision historique, sans précédent vis-à-vis des alliés américains et australiens.

"Cette décision exceptionnelle est justifiée par la gravité exceptionnelle des annonces effectuées le 15 septembre par l’Australie et les Etats-Unis", a-t-il ajouté. "Nous avons été en contact étroit avec nos partenaires français à propos de leur décision de rappeler l'ambassadeur à Paris pour consultations. Nous regrettons qu'ils aient franchi ce pas, toutefois nous resteront engagés dans les jours à venir pour résoudre nos différends, comme nous l'avons fait à l’autre moments de notre longue alliance", a réagi sous couvert d'anonymat un responsable de la Maison-Blanche.

>> À lire aussi - Pour la Chine, la vente de sous-marins américains à l'Australie "sape gravement la paix et la stabilité régionale"

Les Etats-Unis, l'Australie et le Royaume-Uni ont annoncé mercredi un partenariat stratégique pour contrer la Chine, AUKUS, incluant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les méthodes musclées d'une petite bande qui dérobait des montres de luxe
C’est officiel ! Didier Raoult quittera ses fonctions au plus tard en septembre 2022
Réchauffement climatique : l’ONU tire la sonnette d’alarme, scénario catastrophe en vue pour la planète
Commerce avec l’UE : l’Australie pas digne de confiance, selon la France
Covid-19 dans les écoles : moins de 1% de classes fermées, notre carte de France

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles