Crise des sous-marins : la colère de la France ne retombe pas, malgré les tentatives d'apaisement des États-Unis

·1 min de lecture

La pilule est toujours difficile à avaler pour Paris. La France n'a pas du tout digéré la manœuvre de Joe Biden dans le dossier des sous-marins vendus à l'Australie. Elle accuse Washington de lui avoir donné un "coup dans le dos", en réduisant à néant le "contrat du siècle". Aussi, depuis le milieu de journée, le 16 septembre, les États-Unis tentent d'apaiser la France, et d'éviter une crise ouverte. En vain pour l'instant. Paris a même pris une première décision diplomatique afin de montrer son mécontentement et a ainsi annulé un gala qui devait avoir lieu vendredi dans la résidence de l'ambassadeur français à Washington.

"La France est un partenaire vital" dans la région indo-pacifique "et dans beaucoup d'autres domaines", a pourtant déclaré le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken. "C'était le cas depuis longtemps, et ce sera le cas à l'avenir", a-t-il assuré. A l'origine de l'incendie dans les relations américano-françaises, la nouvelle alliance "indo-pacifique" annoncée mercredi par le président Biden, avec le Royaume-Uni et l'Australie. Ce partenariat stratégique baptisé "AUKUS", clairement dévolu à contrer les ambitions grandissantes de la Chine dans la région, inclut la fourniture de sous-marins américains à propulsion nucléaire à Canberra -- et sort de fait les Français du jeu.

>> À lire aussi - Pour la Chine, la vente de sous-marins américains à l'Australie "sape gravement la paix et la stabilité régionale"

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ille-et-Vilaine : des enseignants démissionnent à tour de bras, hécatombe en cette rentrée 2021
Alsace : les urgences fermées la nuit faute de personnel
Le gouvernement dévoile un plan inédit pour les chômeurs de longue durée
Covid-19 : vers un allègement des restrictions ?
Présidentielle, déontologie des affaires... comment l'Observatoire de l'éthique publique prépare l'avenir

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles