Crise du logement : «Plus de propriétaires vont acheter et rénover», assure Emmanuelle Wargon

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Europe 1
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Quel est le bilan du quinquennat d'Emmanuel Macron en matière de logement ? Emmanuelle Wargon a répondu aux questions de Thierry Dagiral au micro d'Europe 1. La Ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement est revenue sur l'interdiction de la vente des logements dit "passoires thermiques", à savoir de classes F et G. Une source d'inquiétude pour les propriétaires, qui se voient contraints de rénover leurs biens... ou de les vendre s'ils n'en ont pas la capacité. De nouvelles mesures qui s'inscrivent dans un contexte de risque de crise de l'offre de logement en France, avec le déséquilibre entre l'offre et la demande . Une situation aggravée par la crise sanitaire et qui perdure : en 2017 déjà, Emmanuel Macron promettait un "choc de l’offre".

>> LIRE AUSSILogement ancien : pourquoi les prix continuent de grimper

"Les biens, les passoires, les biens F ou G sont plus en vente depuis quelques mois qu'avant", a assuré Emmanuelle Wargon , qui se voulait rassurante. "C'est vrai qu'on a fait un choix très politique qui est d'interdire à la location les pires passoires thermiques. Vous vous mettez à la place du locataire et on parlait de l'augmentation du prix de l'électricité, du prix du gaz. Vous êtes locataire, votre logement est super mal isolé. Ça vous coûte une fortune, vous n'arrivez pas à chauffer, votre propriétaire fait pas de travaux, vous pouvez rien faire. Donc on a décidé d'interdire à la location."

La ministre dél...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles