Crise en Haïti : le gouvernement a démissionné

Source AFP
·1 min de lecture
Le président haïtien, Jovenel Moïse, a annoncé la démission du gouvernement, ce mardi, dans un contexte d’insécurité croissante.
Le président haïtien, Jovenel Moïse, a annoncé la démission du gouvernement, ce mardi, dans un contexte d’insécurité croissante.

Le gouvernement en Haïti a présenté sa démission ce mercredi et un nouveau Premier ministre a été nommé. Le nouveau chef du gouvernement haïtien, Claude Joseph, est l'actuel ministre des Affaires étrangères. D'après le président Jovenel Moïse, ce changement vise à s'attaquer au problème aigu de l'insécurité dans le pays en crise. « La démission du gouvernement, que j'ai acceptée, permettra d'adresser le problème criant de l'insécurité et poursuivre les discussions en vue de dégager le consensus nécessaire à la stabilité politique et institutionnelle de notre pays », a déclaré le chef d'État sur Twitter.

Claude Joseph remplace le Premier ministre Joseph Jouthe, qui est aussi le président du Conseil supérieur de la police nationale et qui s'est révélé incapable, en un peu plus d'un an à la tête du gouvernement, de faire face à cette recrudescence de l'insécurité. Haïti, pays des Caraïbes et nation la plus pauvre du continent américain, est gangréné par l'insécurité, notamment les enlèvements contre rançon menés par des gangs jouissant d'une quasi-impunité. Jovenel Moïse, objet d'une forte vague de contestation de la part de l'opposition politique et d'une bonne partie de la population haïtienne, en est à son sixième Premier ministre nommé en quatre ans de gouvernance.

À LIRE AUSSIEnlèvements en Haïti : l'Église en « arrêt de travail » jeudi

Le fléau des rapts de religieux

Dernier exemple emblématique en date de la dérive du pays : l'enlèvement, dimanche 11 a [...] Lire la suite