Crise en Guyane : où en sont les négociations ?

franceinfo

On négocie toujours en Guyane. La crise qui secoue le territoire ultramarin depuis une dizaine de jours n'a pas encore trouvé d'issue, malgré des propositions formulées par le gouvernement. Des négociations ont repris, dimanche 2 avril dans l'après-midi, à la préfecture de Cayenne afin de trouver des solutions. Franceinfo vous résume la situation.

Ce qu'a proposé le gouvernement

Justice, école, sécurité, santé... Samedi, les ministres Matthias Fekl et Ericka Bareigts ont annoncé une enveloppe "d'urgence" de plus d'un milliard d'euros d'engagements pour mettre fin à près de deux semaines de protestations en Guyane. "Le gouvernement a entendu les aspirations et les demandes des Guyanais", a assuré le ministre de l'Intérieur, avant de s'envoler vers la métropole.

Les ministres ont ainsi mentionné la "pérennisation d'un escadron de gendarmes mobiles en Guyane", l'arrivée de renforts de gendarmes et policiers dès 2017 ou encore des aides pour moderniser le système de santé et construire de nouveaux établissements scolaires.

Au total, le gouvernement a ainsi proposé 1,085 milliard d'euros. Le ministre de l'Intérieur avait qualifié ces décisions de "fermes et sans appel" devant une délégation d'une cinquantaine de Guyanais. Il avait également précisé que les 428 revendications avaient été "passées en revue, expertisées".


Ce qui pose problème au collectif

Ces décisions n'ont toutefois pas convaincu le collectif "Pour La Gwiyann dékolé" ("Pour que la Guyane décolle") qui mène la contestation, lequel les a jugées insuffisantes. "Le sentiment est mitigé, limite négatif, a ainsi estimé Davy Rimane, un membre de la délégation. Il y a vraiment un blocage du gouvernement pour ouvrir les robinets et régler les problèmes. On est déterminés, on joue l'avenir de nos enfants. Ça fait des décennies qu'on nous donne des miettes. Là, on dit (...) Lire la suite sur Francetv info

Sans-abri : la Fondation Abbé Pierre "veut que les candidats s'engagent à peine élus"
La Fondation Abbé-Pierre dévoile un plan "zéro SDF" dans les villes d'ici dix ans
Les habitants des régions rurales et viticoles seraient davantage exposés au risque de maladie de Parkinson
Crise en Guyane : il est "temps" que François Hollande entre dans la négociation
Le décryptage éco. La victoire historique des syndicats réformistes en France

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages