Crise France/Italie : "C'est une faute grave commise par le gouvernement italien, inutile et stupide", fustige un ancien ministre italien

franceinfo
"Les nationalistes ont toujours besoin d'un ennemi extérieur quand les choses vont mal", explique Sandro Gozi, ancien ministre italien des Affaires européennes et président de l'Union des fédéralistes européens.

"C'est une faute grave commise par le gouvernement italien, inutile et stupide", a déploré Sandro Gozi, ancien ministre italien des Affaires européennes et président de l'Union des fédéralistes européens, sur franceinfo vendredi 8 février, au lendemain du rappel inédit de l'ambassadeur français en Italie. Pour Sandro Gozi, Luigi "Di Maio a franchi une ligne rouge".

"Les nationalistes ont toujours besoin d'un ennemi extérieur quand les choses vont mal", a-t-il poursuivi. Il ont choisi Emmanuel Macron car il "représente tout ce que les nationalistes détestent".

franceinfo : Après le rappel de l'ambassadeur français à Rome, faut-il voir un signe de rupture entre la France et l'Italie ?

C'est sans doute une rupture institutionnelle à cause du Premier ministre Di Maio. Il a franchi une ligne rouge en oubliant qu'il est membre du gouvernement. Il a été excessif dans ses provocations en rencontrant un membre violent d'un mouvement contre le président de la République, qui avait demandé de remplacer Emmanuel Macron par un général et donc un coup d'État militaire, c'est trop. C'est une faute grave commise par le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi