Crise diplomatique entre l'Inde et le Moyen-Orient

Une crise diplomatique a émergé depuis ce week-end entre l’Inde et beaucoup de pays du Moyen-Orient. Cela fait suite à des propos jugés insultants envers le prophète Mahomet, tenus par des porte-parole du parti nationaliste hindou BJP, au pouvoir à New Delhi. À la suite de cela, le Qatar, le Koweït, l’Iran et l’Arabie saoudite ont convoqué les ambassadeurs indiens de leur pays. Ce qui a forcé le BJP à sanctionner ses membres, un acte rare.

Avec notre correspondant à New Delhi, Sébastien Farcis

C’est lors d’un débat télévisé de la semaine dernière qu’une porte-parole nationale du BJP, Nupur Sharma, a tenu des propos dénigrants envers le prophète Mahomet, par rapport à l’âge de sa femme Aïcha. Un autre porte-parole a ensuite « tweeté » dans la même veine.

Un scénario tristement ordinaire

Cela a d’abord heurté la communauté musulmane indienne, qui a déposé plainte contre cette dirigeante. Et des manifestations ont eu lieu, mais ont été fortement réprimées, les autorités parlant même d’un complot islamiste. Jusque-là, le scénario est tristement ordinaire ces derniers temps.

Respect de toutes les religions

Mais le BJP en a perdu le contrôle quand le Qatar, l’Iran, le Koweït et l’Arabie saoudite ont aussi condamné ces propos. Le Qatar, qui fournit près de la moitié du gaz indien et où le vice-président se trouve actuellement en visite, exige des excuses publiques et des actions systématiques contre l’islamophobie croissante en Inde, faute de quoi « cette inaction sera considérée comme une insulte délibérée aux deux milliards de musulmans ». Le BJP a donc exceptionnellement réagi en sanctionnant ses deux porte-parole et soutient, maintenant, qu’il respecte toutes les religions.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles