Crise diplomatique : le consul du Maroc à Oran quitte l'Algérie après des propos controversés

franceinfo avec AFP
·2 min de lecture

Le consul général du Maroc à Oran, à l'origine d'une crise diplomatique entre Alger et Rabat, a quitté l'Algérie, a confirmé le 9 juin le porte-parole de la présidence algérienne, qualifiant le diplomate d'agent du renseignement marocain, des accusations qui ont suscité la "consternation" de Rabat. "Le consul du Maroc a effectivement quitté le territoire national à la demande de l'Algérie, son attitude a dépassé toutes les limites de la convenance", a déclaré le porte-parole, Mohand Oussaïd Belaïd, lors d'une conférence de presse.

L'attitude du consul du Maroc n'était pas étonnante car c'est un officier des renseignements marocains

Mohand Oussaïd Belaïd, porte-parole de la présidence algérienne

à l'APS

"Le Maroc exprime sa consternation face à ces allégations" et "rejette ces assertions ridicules et sans fondement", a déclaré mardi 9 juin à l'Agence marocaine de presse (MAP) le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita.

Le rappel du Consul a été décidé à l'initiative exclusive du Maroc (qui a) toujours opté pour l'apaisement dans ses relations avec l'Algérie

Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères

à la MAP

Selon TSA, le site d'information francophone Tout Sur L'Algérie, le consul du Maroc à Oran (nord-ouest) a regagné son pays à bord d'un vol de Royal Air Maroc qui rapatriait des ressortissants marocains bloqués en Algérie.

"Pays ennemi"

Une vidéo massivement partagée en mai montrait un homme présenté comme le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi