Crise du Covid : "Il n'y a pas eu de casse sociale" dans les entreprises, se félicite Le Maire

·1 min de lecture

Pendant les confinements successifs, les entreprises à l'arrêt ont été aidées par l'Etat. Mercredi, le gouvernement desserre à nouveau la vis : les cafés et restaurants pourront être entièrement ouverts. Entre relance et aides, le ministre de l'Economie fait un point dimanche dans le Grand Rendez-vous Europe 1-Les Echos-CNews.

La nouvelle étape du déconfinement aura lieu mercredi en France. Elle marque le top départ d'une reprise économique avec notamment la réouverture des salles des cafés et des restaurants mais aussi le recul du couvre-feu à 23h. Après ce dernier confinement, "il n'y a pas eu de casse sociale. Je pense que c'est plus précieux que tout" dans les entreprises pour le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. Il était l'invité du Grand Rendez-vous Europe 1-Les Echos-CNews dimanche. 

"Je ne crois pas à une vague de faillites"

"Le maître mot de notre gestion de crise c'est l'anticipation", a ajouté le ministre de l'Economie qui ne "crois pas à une vague de faillite. En 2020, il y a eu 35.000 faillites contre 50.000 l'année d'avant. Mais pour "anticiper l'effet rattrapage" à l'ouverture avec la baisse progressive des aides, "nous avons mis en place des dispositifs pour les plus petites entreprises moins de 20 salariés", assure Bruno Le Maire. 

Retrouvez cet article sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles