Crise du Covid et malaise des jeunes : la réponse du gouvernement est "trop tardive"

·1 min de lecture

"C'est dur d'avoir 20 ans en 2020". Cette phrase d'Emmanuel Macron, destinée à la jeunesse, est restée dans la mémoire collective. Près d'un an après le début de la crise sanitaire du Covid-19, les jeunes, et particulièrement les étudiants, témoignent de leur détresse. Enseignement à distance, perte des petits boulots, crise économique et climatique : l'avenir est morose. Si le gouvernement a déjà annoncé des mesures de soutien, la réponse semble encore trop "tardive" et parfois déconnectée des besoins. 

>>Retrouvez Europe Soir avec Julian Bugier en replay et en podcast ici

Des réponses économiques non pertinentes

"Ce sont d'abord des réponses économiques qui sont discutables. Est-ce qu'un prêt pour démarrer dans la vie c'est réellement pertinent, au lieu d'étendre des aides ? Je ne suis pas sûre que ce soit une réponse adaptée", explique sur Europe 1 Camille Etienne, militante écologiste, en faisant allusion à la proposition de Stanislas Guérini, délégué général de LREM. Celui-ci plaide en effet pour la mise en place d'un prêt à taux zéro de 10.000 euros pour tous les 18-25 ans.

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l'évolution de la situation lundi 8 février

Malgré des études supérieures souvent "gratuites" en France, de nombreux étudiants ont besoin de petits boulots pour subvenir aux dépenses annexes. Sans ces derniers, leur situation se précarise. "On s'est dit : 'Il y a les troubadours et ceux qui ne vont pas trop se révolter, ils attendront plus tard'",...


Lire la suite sur Europe1