Crise du Covid-19 mal préparée, fonds de solidarité mal contrôlé... Ce qu'il faut retenir du rapport 2021 de la Cour des comptes

franceinfo
·1 min de lecture

Une année pas comme les autres, marquée au fer rouge par la pandémie de Covid-19. Dans son rapport annuel 2021, rendu public jeudi 18 mars, la Cour des comptes critique sévèrement l'impréparation de l'Etat par rapport à la crise sanitaire. Elle pointe en particulier la baisse proportionnelle des lits de réanimation depuis 2013, alors que les besoins sont croissants. Sur le plan économique, elle salue la mise en place du fonds de solidarité destiné aux entreprises, mais estime que son contrôle s'avère insuffisant face à "l'effet d'aubaine". Enfin, hors épidémie, elle questionne l'utilité des chambres de commerce et d'industrie et épingle le nombre excessif, selon elle, de chambres d'agriculture. Voici ce qu'il faut retenir de ce rapport.

La baisse du nombre de lits à l'hôpital s'est fait sentir

Le secteur hospitalier, remarque la Cour des Comptes, "était mal préparé à affronter la crise". "Fin 2019, la France comptait 19 580 lits de soins critiques, dont 5 433 pour la réanimation, recense-t-elle. La pandémie a occasionné un double choc sur l'activité de réanimation. Le nombre d'entrées quotidiennes a connu une hausse brutale et massive (+65,3% dans la semaine du 18 mars 2020)." D'autant que "la durée d'hospitalisation en réanimation a été presque doublée".

D'où une réaction en chaîne. Pour doubler rapidement les capacités de réanimation, les soins non urgents ont été déprogrammés compter du 12 mars 2020". Cette décision entraîne "un ralentissement considérable de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi