La crise climatique est une menace pour la sécurité mondiale, selon des dirigeants du Conseil de sécurité de l'ONU

20 Minutes avec AFP
·1 min de lecture

REUNION - Une majorité de pays s'accordent pour dire leur volonté de traiter changement climatique et paix internationale conjointement, rencontrant toutefois l'opposition de la Russie.

Les dirigeants du Conseil de sécurité de l’ONU se sont réunis mardi pour débattre des implications du changement climatique sur la paix internationale, une majorité de pays s’accordant pour dire leur volonté de traiter ces deux sujets comme intimement liés, mais rencontrant l’opposition frontale de la Russie.

« Le changement climatique est une menace pour notre sécurité collective », a martelé le Premier ministre britannique Boris Johnson, à l’origine de cette réunion, son pays présidant en février le Conseil de sécurité.

Pas de « lubies vertes de quelques mangeurs de tofu », dixit Johnson

« Je sais que certains pensent qu’il ne s’agit que de lubies vertes de quelques mangeurs de tofu qui aiment étreindre les arbres », a-t-il dit, provocateur, en pointant les approches divergentes sur la question des 15 membres de cette instance. « Je ne pourrais pas être en plus profond désaccord. »

« Quand allons-nous faire quelque chose si nous n’agissons pas maintenant ? (…) Lorsque des masses de gens fuyant la sécheresse, des feux ou des conflits pour accéder à des ressources, ar(...)

Lire la suite sur 20minutes

Ce contenu peut également vous intéresser :



À lire aussi :
Boris Johnson veut agir contre le changement climatique, synonyme de menace pour la paix
Pesticides : Nicolas Hulot dénonce-t-il à tort l’utilisation accrue des produits phytosanitaires ? Non !
Loi Climat et Résilience : « Le compte n’y est pas », dénoncent 110 organisations
Climat : Les Etats-Unis officiellement de retour dans l’accord de Paris