«La crise civique est une réalité», David Lisnard appelle à un renouveau démocratique

Les élections présidentielle  et législatives de 2022 ont montré une forte abstention et une montée des idées radicales. Plusieurs éléments qui font penser que la France pourrait traverser une grave crise civique. Pour David Lisnard, maire LR de Cannes et président de l'Association des maires de France (AMF), "la crise civique, c'est une crise majeure. C'est une réalité et elle n'est pas nouvelle, elle est même croissante."

Une crise de l'institution

"L'abstention électorale est une des manifestations de cette crise que le pays traverse, mais pas seulement", explique le maire Républicain. "Il y a également les expressions libérales et extrémistes, et puis les formes de violence contre les dépositaires de l'autorité publique, dont les élus locaux." Cette violence est d'autant plus forte sur les réseaux sociaux, qui sont le théâtre de nombreux débordements selon le président de l'AMF. "C'est le dénigrement des porteurs de parole, et non pas l'argumentation contraire qui prime."

Des phénomènes majeurs structurels qui s'inscrivent, rappelle David Lisnard, dans des origines lointaines. "Ça remonte à mai 1968. On est en pleine remise en cause des institutions." Une crise occidentale, qui est encore plus marquée dans l'Hexagone, où l'abstention électorale atteint des records.

"Cela s'explique à cause d'éléments conjoncturels", continue le maire. "L'exécutif dirige depuis cinq and en dépolitisant le débat, en disant 'je suis le seul représentant de la rationalité donc tous ceux qui s...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles